Les Black Sessions de Bernard Lenoir

Concert en direct sur France Inter

En savoir plus »



Les black sessions ont été créées en février 1992 par Bernard Lenoir et Michelle Soulier. Depuis cette date de nombreux groupes se sont succédés à la Maison de la Radio.
Il s'agit de concerts enregistrés pendant l'émission C'est Lenoir (et diffusé en direct sur France Inter), ouvertes au public (retrait d'invitation, inscription…).
Elles sont animées par Bernard Lenoir. Retrouvez en version sonore une explication sur la disctintion Black et White Session ainsi que le mode d'inscription.
Les premières traces de black sessions viennent du début des années 90. Il s'agissait à ce moment là de morceaux dans des conditions "live" proposés dans l'emission mais qui étaient enregistrés directement par les groupes. Cela fonctionna pendant environ deux ans pendant lesquels Lenoir reçus des groupes tels que Little Nemo, Rise And Fall For A Decade, Babel 17, Heavenly ou The Field Mice. Ces concerts étaient non numérotés mais portaient déjà le nom de black session.
Ce n'est qu'en début 92 que les premiers concerts enregistrés à la Maison de la Radio verront le jour et donc que commencera la numérotation des black sessions. La première black session fut assurée par un groupe français nommé Welcome To Julian. Se sont succédés ensuite de nombreux groupes réputés comme The Cure, Radiohead, Pulp, REM, Travis, dEUS, The Divine Comedy ou encore plus récemment Bloc Party, Arctic Monkeys, ...
Au lancement et pendant quelques années, Bernard Lenoir sera accompagné par Hilda (Agence Artistique Trafic Restreint) qui fera venir entre autres Radiohead en 1993. Elle assura pendant les black sessions les interviews en anglais. Depuis Hilda est devenue Madame Carr (Martin Carr étant un des membres fondateurs de The Boo Radleys) et elle s'occupe de l'organisation des tournées du groupe Radiohead.

(Photo : Jérome Bonnet pour Télérama, 2005 )
Bernard Lenoir Bernard Lenoir (né le 13 septembre 1946) est parfois surnommé le John Peel français car les black sessions reprennent le concept des Peel Sessions diffusées sur Radio One outre-manche.

Homme de radio, il est spécialisé dans le rock indépendant. Son émission, réalisée par Michelle Soulier, est programmée le soir (22-23 h) du lundi ou jeudi sur France Inter. Des emissions spéciales ont quelquefois lieu pour des évènements précis comme la route du rock.

Né en France, il passe son enfance et adolescence en Algérie. Il arrive en France en 1962 sur la Côte d'Azur pour travailler en tant que disc-jockey. Il démarre et terminera sa carrière musicale comme chanteur d'un groupe de surf pop de Menton : Les Radis Beurre.

Il décide alors de travailler dans le monde de la radio tout en gardant un lien direct avec la musique. Il commença alors sur France Inter comme programmateur musical du Pop-Club de José Artur. Il vole de ses propres ailes à la fin des années 1970 en présentant l'émission de musique rock Feedback, et pendant les années 1980. Parmi les moments forts de cette émission, le 18 décembre 1979, la retransmission du concert de Joy Division aux Bains-Douches. L'émission est retirée une saison : Lenoir passe sur
Europe 1.
Il animera également une émission de télévision de Dominique Blancfrancard et Philippe Manoeuvre avec Pierre Lescure et Antoine de Caunes entre autres : Les Enfants du rock. C'est au lancement du magazine Les Inrockuptibles, avec l'équipe duquel l'animateur entretient toujours des liens de confiance, que l'émission trouve véritablement son style (de « musique pas comme les autres »), et son public. L'émission prend d'ailleurs pendant un temps le nom de ce magazine.

Le nom de l'emission pendant de nombreuses années fut ensuite C'est Lenoir.

Retrouvez ici une présentation faite de l'émission par Bernard Lenoir lors d'un interview faite en 2003 par Brigitte PATIENT et Hervé PAUCHON dans leur émission "Au fil d'Inter".

En 2003, faute de budget, les Black Sessions sont menacées de disparition par la direction de France Inter. Finalement après un échange de courrier entre Lenoir et Jean Luc Hees dans Les Inrocks, ces dernières sont maintenues à l'antenne.

Cependant de nombreuses rumeurs courent entre 2004 et 2006 annonçant le départ en retraite de Bernard Lenoir ou la disparition de son émission de la grille des programmes de France Inter. En 2006, Lenoir entame une nouvelle saison le 4 septembre 2006 sur un nouveau créneau horaire moins favorable entre 22h-23h, du lundi au jeudi, avec toujours aux manettes, sa fidèle réalisatrice depuis plus de 20 ans, Michelle Soulier.

A la rentrée 2010, L'émission "C'est Lenoir" est également programmé le vendredi soir, toujours de 22h à 23h.
En juin 2011, les rumeurs de non-reconduction de l'émission à la rentrée de septembre se font insistantes. Lors de la dernière émission du 1er juillet, Lenoir laisse entendre qu'il pourrait revenir à la rentrée sur le créneau 23h-minuit si il arrive à motiver Michelle Soulier à cet horaire tardif...
Le 25 août 2011, un mail nous apprend la fin de l'émission "C'est Lenoir" sur France Inter: " Entre musique pas comme les autres et vie au grand air, j'ai enfin choisi. Merci pour ces longues années de complicité et de soutien indéfectible. Cela ne sera pas facile de vivre sans ce rendez-vous quotidien. Vous me manquerez. Caresse et bise à l'œil".
La 330ème Black Session du 20 juin avec Dark Dark Dark sera donc la dernière en direct du studio 105. L'histoire retiendra que le dernier morceau diffusé par Lenoir fut "Love and Blessing" de Paul Simon, le 1er juillet 2011.

“Je n’ai pas envie d’aller m’asseoir sur un banc pour regarder la mer tous les jours. Bien sûr que je veux continuer de faire de la radio, avec plaisir. Dès demain. Je suis malade d’arrêter. La mort dans l’âme, je suis obligé de tourner cette page, mais j’espère revenir à la radio bientôt.” ...

Retrouvez une biographie complète de notre "Inrockuptible" préféré sur le site non Officiel de la Route du Rock.

Bernard Lenoir est né en 1945 à Deauville et passe son adolescence en Algérie qu'il quitte en juin 1962.

Futur producteur de radio, Bernard Lenoir prend ses marques à France Inter au début des années 1970. Il rejoint, en tant qu'assistant et programmateur musical, José Artur dans le célèbre Pop-Club. Avec la complicité de Patrice Blanc-Francard, également spécialiste musical, ils collaborent sur France Inter aux émissions musicales "Souvenirs, Souvenirs" sur les années yé-yé (janvier 1974-juin 1975), "Cool" sur la musique noire américaine (janvier-septembre 1975), "Banzaï" (septembre 1975), "Bananas" sur la musique du monde (avril 1976-mars 1977) et "Benn-Anat"z (août 1976). Bernard Lenoir devient très vite le grand défenseur du rock venu d'Outre-Manche. Il anime alors "Feedback" de septembre 1978 à novembre 1984 en soirée et diffuse ses premiers concerts.

Puis, il officie à la télévision et anime le magazine Rockline dans l'émission "Les Enfants du rock" diffusée sur Antenne 2.

Après un départ momentané sur Europe 1 en 1986, Bernard Lenoir revient à France Inter en septembre 1990 avec l'émission "Lenoir" (17 septembre 1990-9 mai 1991, du lundi au jeudi, 21h00-22h30), puis "L'Inrockuptible" (13 mai 1991-27 juin 1996, initialement du lundi au jeudi, puis du lundi au vendredi, 21h00-22h00) rebaptisée "C'est Lenoir" en 1996 sous la formule « Le rock c'est le soir... c'est Lenoir ! ». L'émission connaît plusieurs tranches horaires au cours de sa programmation (du lundi au jeudi saison 1996-1997 de 22h00 à 22h30, saisons 1997-1998 et 1998-1999 de 21h45 à 22h30, saisons 1999-2000 et 2000-2001 de 21h30 à 22h30, saisons 2001-2002 à 2005-2006 de 21h00 à 22h00, saison 2006-2007 de 22h10 à 23h00, saisons 2007-2008 et 2008-2009 de 22h05 à 23h00, saison 2009-2010 de 22h00 à 23h00 et du lundi au vendredi saison 2010-2011 de 22h00 à 23h00). Assisté de la réalisatrice Michelle Soulier, Bernard Lenoir reste à l'antenne de France Inter jusqu'à sa décision d'arrêter l'émission en 2011. Bernard Lenoir fait partie des hommes de radio passionnés qui ont accompagné les auditeurs autour d'émissions phares durant une trentaine d'années.

timeline